Mandats d’administrateur ad hoc

Commission Enfance en Difficulté

Lorsque, dans une procédure judiciaire ou une succession, les intérêts d’un mineur apparaissent en opposition avec ceux de ses représentants légaux ou ne sont pas pris en compte par ces derniers, le juge des tutelles ou le juge d’instruction désigne un administrateur ad hoc chargé de représenter ce mineur.

L’UDAF est agréée pour cette mission depuis 1993. L’agrément lui est renouvelé tous les 4 ans.

C’est la Commission Enfance en Difficulté, constituée de deux administrateurs et d’un salarié, qui assure le suivi des procédures et l’accompagnement des enfants, avec l’aide d’avocats pour enfants mandatées par l’UDAF et rémunérés par l’Aide Juridictionnelle.